Présentation

Qu’est ce que le botox ?

La « toxine botulique » (nom scientifique du botox) est une bactérie responsable du botulisme. Nous connaissons six types de toxine botulique : A, B, C, D, E et F.
La toxine botulique a tout d’abord été reconnue pour son action contre le strabisme. Celle utilisée contre les rides est la toxine botulique de type A.
L’utilisation du Botox pour corriger les rides du visage s’est développée à la fin des années 1990. En revanche ce n’est que depuis 2003 que l’utilisation du Botox  dans le domaine de la médecine esthétique est légale  en France.

Comment fonctionne la toxine botulique ?

Utilisée pour lutter contre le vieillissement de la peau, la toxine botulique (Botox) attise autant la crainte que l’envie. Autant de raisons d’expliquer un peu mieux les effets de ce produit.
Les rides se forment lorsque nous contractons les muscles du visage pour sourire ou plisser les yeux. C’est l’utilisation répétée de ces muscles et le vieillissement de l’organisme qui peut entraîner la formation des rides.
Le Botox, que l’on injecte directement sous la peau, permet de réduire ces rides, afin de donner à la peau une apparence plus lisse. Cependant, l’effet de la toxine botulique est temporaire et les injections doivent être répétées tous les quatre mois.

Le Botox est dérivé de la toxine botulique A, produite par une bactérie à l’origine du botulisme, c’est-à-dire, une forme d’intoxication alimentaire souvent fatale.
Le botulisme tue ses victimes en paralysant les muscles des voies respiratoires, ce qui entraîne une asphyxie. Cependant, une injection de Botox ne contient aucune bactérie de ce type : elle contient simplement une quantité infime d’un composé chimique produit par la bactérie elle-même.

Les traitements au Botox sont sans danger et furent d’abord utilisés pour la première fois dans les années 1980 afin de traiter les troubles oculaires, parmi lesquels le strabisme et les clignements des yeux incontrôlés.Le Botox peut également être utilisé pour prévenir l’hypersudation et est utilisé sur les enfants souffrant de paralysie cérébrale pour alléger les tensions musculaires et d’autres symptômes.

Le traitement au Botox consiste en des injections faites directement dans les muscles pour les paralyser temporairement. Il n’endommage pas le muscle lui-même : il agit sur les nerfs qui le contrôlent. Il bloque le passage des influx nerveux qui poussent normalement les muscles à se contracter.

schéma d'une ride avant l'injection de botox

schéma d’une ride avant l’injection de botox

Schéma montrant l'action du botox au niveau de la ride

Schéma montrant l’action du botox au niveau de la ride

A qui s’adresser ?

Seul un médecin spécialisé en chirurgie plastique, en dermatologie, en chirurgie de la face et du cou et en chirurgie maxillo-faciale peut pratiquer les injections.
L’intervention nécessite un certain savoir-faire. Tout d’abord, il faut maîtriser les dosages puisque la quantité de produit à injecter peut différer d’une personne à une autre. En effet on injectera une plus grande dose de botox à une personne possédant des muscles toniques et épais. Le risque de ces injections est d’obtenir un visage figé, sans expression.

Derrière le front se cachent plusieurs muscles ayant des rôles différent:
-le muscle frontal permet de remonter les sourcils
-l’orbiculaire sert à fermer les paupières
-le muscle corrugateur permet de froncer les sourcils
Le but est de jouer avec ces différents muscles pour obtenir le meilleur résultat possible.

Quelles rides sont traitées ?

Le but du Botox est de corriger les rides d’expression du visage apparaissant au fil des années. On peut répertorier trois principaux types de rides :
– Les rides « du lion », situées entre les deux sourcils. Elles sont dues à l’activité de plusieurs muscles différents situés dans la zone inter-sourcilière, au-dessus du nez.
– Les rides « de la patte d’oie », situées aux coins des yeux. Elles sont favorisées par les lumières intenses et éblouissante
– Les rides horizontales du front. Le muscle frontal est divisé en trois parties : la partie centrale et les deux parties latérales gauche et droite. A cause de cette division, les injections de Botox dans la zone frontale doivent être très précises et bien diagnostiquées, pour ne pas affecter des zones n’ayant pas besoin de traitement.

Comment se déroule l’intervention ?

Tout d’abord le médecin va chercher à comprendre les différentes motivations du patient. En deuxième lieu la technique est évoquée, ainsi que le résultat final et bien évidemment le prix de l’opération. Il existe néanmoins quelques situations où la pratique du botox n’est pas envisageable : durant une grossesse, l’allaitement ou un problème au niveau du muscle.
Ensuite vient le temps où le médecin procède à l’intervention. Ce dernier fait des micro-injections en différents endroits du front. L’intervention est assez rapide et quasi indolore. En sortant de l’opération, le patient n’est ni fatigué ni marqué physiquement et peut reprendre sans problème le cours de ses activités .

Quels sont les résultats ?

C’est quatre jours après l’injection de botox que l’on peut constater une amélioration.
Pendant les deux premiers mois, la toxine botulique reste très efficace puisque d’après un sondage aux Etats-Unis, 39 % des patients constatent encore une amélioration au 120ème jour.
Cependant l’effet du botox n’est pas continu puisque son effet disparaît trois, quatre mois après l’injection, mais il y a possibilité de renouveler l’injection.

Résultat après une injection de toxine botulique :
Rajeunissement facial, moins de rides, traits de la peau moins visibles… Tout un changement !

Capture

Retour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :